Le maître avocat et son métier
Le maître avocat et son métier

Le Maître avocat en question se fait appeler de la sorte pour cause d’une vieille coutume qui remonte aux origines de la profession. Les avocats étant jadis des laïcs qui avaient pour but de veiller sur l’église en priant, enseignant et en conférant les sacrements. Cette habitude est juste restée, mais le métier du Maître a actuellement pris une autre forme.

Qu’est-ce qu’un travail d’un maître avocat ?

Les maîtres avocats sont de beaux parleurs qui passent leur temps à se réprimander devant le juge? Pas seulement, les avocats ont des rôles très divers. La plupart d’entre eux passent beaucoup plus de temps à écrire et à négocier qu’à plaider. De deux choses l’une, le maître avocat représente ses clients. Cela les aide à résoudre leurs problèmes devant les tribunaux: en cas de divorce, de licenciement injustifié ou d’accusations criminelles, par exemple. Deuxième cas, il est également conseiller. Il aide ses clients à comprendre leurs droits et trouve des réponses à leurs questions juridiques. Par exemple, un employeur peut les consulter pour demander un avis sur la possibilité d’interdire à leurs employés d’utiliser des cigarettes électroniques sur leur lieu de travail. Mais encore, certains maîtres avocats agissent également en tant que médiateurs, par exemple, lorsqu’il s’agit de déterminer la garde des enfants après un divorce. Ils ne prennent parti pour aucun des parents, mais sont d’accord avec eux. L’avocat est aussi un agent de justice. Cela signifie qu’il doit servir la justice et se comporter avec honneur, dignité et intégrité. Les qualités requises sont la prudence et la rigueur pour un maître avocat qui travaille comme consultant dans une entreprise, une bonne aptitude à convaincre et à réagir à des circonstances imprévues, afin qu’un maître avocat défende son client devant un juge, et, la capacité à comprendre le point de vue des autres, de sorte qu’un avocat trouve un terrain d’entente dans une négociation.

Les « bons à savoir » si vous pensez à devenir maître avocat

Les conditions d’exercice variables : exerçant une profession libérale, l’avocat est son propre patron. Mais ses activités diffèrent selon le type de cabinet et son lieu d’exercice. Plaider au tribunal c’est le temps fort d’un maître avocat. Cela exige un talent d’orateur et un fort pouvoir de persuasion. Il doit se montrer particulièrement convaincant, argumenter le plus efficacement possible sans se laisser impressionner par la partie adverse.

En dehors de la plaidoirie, le travail quotidien d’un avocat se déroule surtout à son bureau pour étudier les dossiers qui lui sont confiés, les procédures, pour vérifier des cas de jurisprudence, recevoir les clients. En ce qui concerne la vie professionnelle, un avocat débutant peut exercer sa profession de 3 manières. En tant que collaborateur dans un cabinet, pour y développer petit à petit sa propre clientèle, ou encore en tant qu’indépendant, seul ou associé avec d’autres avocats. Évoluant dans un secteur fortement concurrentiel, l’avocat doit se spécialiser: droit des affaires, droit fiscal, droit social, droit des sociétés ou autres. Même si la profession se porte plutôt bien, les rémunérations varient beaucoup selon l’activité, la renommée et la localisation du cabinet.

Articles connexes